Marianne

Anecdote :

La série n’a pas bien marché à sa sortie … son succès est arrivé très tardivement !

En effet, son éditeur lui demanda pour le bicentenaire de la naissance de Napoléon, une série sur cette époque ! Mais comme elle nous l’a si joliment raconté : « Les étagères des libraires fourmillaient de livres aux couleurs de l’Empereur, dont ce beau vert empire … et mon livre est passé inaperçu. Alors quand est venu le bicentenaire de la révolution, je me suis bien gardée de faire la même erreur ! »

Le personnage Marianne

Etymologie

Prénom venant de ma contraction des prénoms Marie et Anne

* Marie d’origine hébraïque, venant de Miryam signifiant « celle qui élève » 

* Anne d’origine hébraïque, venant de Hannah signifiant « la grâce » 

 

se fête le 9 Juillet

Extrait :

Marianne Elisabeth d’Asselnat, née le 27 Octobre 1792 à Paris

 

Voici la première description physique de Marianne lue dans « Marianne, une étoile pour Napoléon » :

« … Marianne retrouvait, dans le miroir qui lui faisait face, son image familière : celle d’une grande fille, regrettablement brune pour une époque uniquement attirée par les blondes, et encore un peu trop mince. elle avait de longues jambes nerveuses, des hanches étroites et la taille la plus fine de tout le Royaume-Uni. son visage, porté par un long cou souple, était étrange, en forme de coeur avec de hautes pommettes, des traits hardis et fiers. Les yeux, dont les coins se retroussaient légèrement sous l’aile arrogante des fins sourcils, étaient d’un vert de mer, changeant et moiré d’or. Leur nuance étrange offusquait presque que autant que leur expression frondeuse, volontaire. Pourtant, malgré son étrangeté, Marianne eût aimé son visage s’il n’y avait eu cette grande bouche pulpeuse et drue et cette peau mate, couleur d’ambre clair, qui lui donnait n peu l’air d’une bohémienne et qui selon elle, gâchait tout. Les canons de la beauté voulaient que l’on eût alors sur les joues plus de lis et de roses que dans un jardin de couvent et son teint de gitane désolait Marianne, reléguant au second plan ses mains parfaites et même cette chevelure noire épaisse et soyeuse qui lui tombait jusqu’aux reins… c’est de son père que Marianne tenait son aspect physique. Sa mère avait été toute blondeur, mais, dans le sang de la jeune fille, la vieille sève d’Auvergne, où se relevait parfois le souvenir des cavaliers maures d’Abder-Rhaman, rejoignait le sang d’une aïeule florentine pour combattre victorieusement l’apport britannique de la douce Anne Selton. » 

Généalogie

Père : Pierre Louis d’Asselnat, marquis de Villeneuve – décédé sur l’échafaud le 18 octobre 1793 

Mère : Anne Selton, marquise d’Asselnat - née en 1770 en Angleterre et décédée sur l’échafaud le 18 octobre 1793

Epoux : Lord Francis Cranmere – né en 1779 en Angleterre, décédé en janvier 1811 – elle l’épouse en novembre 1809 – mariage annulé en 1810. 

                Le Prince Corrado Sant’Ana, Toscan né en, 1882 elle l’épouse en mai 1810 à Lucques.
Enfant : Sebastiano Sant’Ana, née à Constantinople en mars 1812 (fils naturel de Marianne et de Matteo Damiani)

La Famille : Son parrain l’abbé Gauthier de Chazay, Cardinale San Lorenzo

                       Adelaïde d’Asselnat – tous les deux cousins de son père – Joséphine de Beauharnais, lointaine cousine.
Sa Belle-Famille Anglaise : la cousin de Francis, Ivy de St-Albans que Marianne tue accidentellement en novembre 1809.
Sa Belle-Famille Italienne : Matteo Damiani l’oncle de Corrado, bâtard du grand-père du prince – qui violera Marianne – meurt en 1811.

Compagnons d’aventures : Jason Beaufort, marin américain – BlackFish ou Nicolas Mallerousse, policier de Fouché – Gracchus Hannibal Pioche - le Vicomte Arcadius de Jolival – Fortunée Hamelin .

Ancêtres Célèbres de Marianne (célèbres pour les fans et fidèles lecteurs de Juliette Benzoni ! ) : 

Extrait de « Jason des quatre mers »
« L’ardeur du vieux sang d’Auvergne et l’implacable ténacité du sang anglais qui se rejoignaient en elle lui rendaient toutes les vertus guerrières de ces femmes dont elle était issue et qui avaient jalonné l’histoire de leurs amours, de leurs vengeances et de leurs passions : Agnès de Ventadour partie en croisade pour se venger d’un amant infidèle, Catherine de Montsalvy qui, par amour pour son époux, avait risqué cent fois la mort, Isabelle de Montsalvy, sa fille, qui  travers les horreurs de la guerre des Deux Roses était parvenue à trouver le bonheur, Lucrèce de Gadagne, bataillant les armes à la main pour reprendre de force son fort château de Tournoel, Sidonia d’Asselnat qui s’était battue comme un homme mais avait aimé comme dix femmes durant la Fronde, et tant d’autres!

Aussi loin que Marianne pouvait remonter l’histoire des femmes de sa famille, elle retrouvait une trame analogue : les armes, la guerre, le sang, l’amour. Seul le destin changeait le dessin des vies. Mais, en suivant le concierge de la Force à travers le couloir humide qui menait à sa loge, elle sentait qu’elle acceptait enfin le poids écrasant de cet héritage, qu’elle se reconnaissait fille et soeur de toutes ses femmes parce que enfin elle avait trouver « sa » raison de lutter et, surtout, de vivre. »

La série télévisée de 1983

Marianne, deuxième série de Juliette, est la première adaptation télévisée, une production SFP qu'Henri Spade, le producteur, fait réaliser par Marion Sarraut. Elle est diffusée en journée en 60 épisodes de 15 minutes. Le succès est tel qu'Henri Spade lancé l'adaptation complète de la série phrase de Juliette : "Catherine". La série Marianne c'est aussi le premier rôle de Corinne Touzet !

Pour un premier essai, seuls les 2 premiers tomes sont adaptées et pour ce faire, une fin alternative aux livres est écrite pour l'occasion puisque toute l'action reste en française et Marianne ne part pas pour l'Italie. C'est alors une fin heureuse entre Jason Beaufort et Marianne

​Une partie du casting :

  • Corinne Touzet : Marianne d'Asselnat de Villeneuve, alias Maria Stella

  • Marthe Mercadier : Adélaïde d'Asselnat

  • Benoît Brione : Napoléon Ier

  • Gérard Chambre : Jason Beaufort

  • Jean-François Poron : Francis Cranmere

  • Christian Alers : Arcadius de Jolival

  • Philippe Clay : Black-Fish

  • Emmanuel Karsen : Gracchus-Hannibal Pioche

  • Bernard Dhéran : Talleyrand

  • Stéphane Bouy : Fouché

  • Nicole Maurey : Mme de Talleyrand

  • Isabelle Spade : Dorothée de Périgord

  • Dora Doll : Fanchon Fleur de Lys

  • Virginie Pradal : Fortunée Hamelin

  • Régine Blaess : Ellis Selton

Je vous invite à visiter mes pages spéciales (lien ci-dessus) sur les séries de Marion Sarraut adaptées des romans de Juliette Benzoni pour en savoir un peu plus, ainsi que le site officiel de Catherine de Montsalvy de Linda chez qui vous trouverez de nombreux documents rares offerts par Marion Sarraut elle-même !