Pour lire le compte-rendu chez Linda, c'est par ICI :

Il était une fois, deux filles qui aimaient lire les romans historiques d’une certaine Juliette Benzoni ! L’une d’elles vivait au pays du Roi Soleil tandis que l’autre vivait au delà des sept montagnes où il est dit que l’on peut y trouver les meilleurs chocolats du monde. Sans se connaître, elles partageaient la même passion – le destin avait décidé qu’elles devaient se rencontrer ! De partager une profonde amitié telle des âmes-sœurs ! De rires au téléphone ! D’excitations  par voie de mail ! D’embrassades après un long voyage en train ! De se retrouver un nouveau Dimanche devant le portail à Saint-Mandé de la maison de leurs amies bien-aimées Juliette et Anne !

J’avais terminé le précédent compte-rendu en vous disant le souhait de  Juliette Benzoni de nous revoir bientôt ! Elle avait suggéré Septembre et le baume au cœur, nous avions déjà commencé à planifier le tout dans la voiture qui nous ramenait chez nous !

Ce Septembre, presque qu’un mois avant le premier anniversaire de notre toute première rencontre avec Juliette Benzoni - la voiture retrouva le chemin vers Paris-Saint Mandé. Nous avons rejoint également Hélène-Danette, une fan passionnée du Gerfaut qui de temps en temps me gâte avec de belles créations sur nos Catherine, Arnaud et Juliette ! Elle avait pris contact avec moi, par l’intermédiaire de Frédérique, elle-même grande admiratrice du Gerfaut, pour me montrer, sur le site enchanté du « Gerfaut » de Sabrina, «L’Exposition sur le feuilleton du Gerfaut» , organisée par Hélène et Romy Sersour Vincent de Ligny (une de mes amies chères depuis le fan meeting de Mai dernier à Versailles). Juliette Benzoni a été ravie de rencontrer une autre de ses fidèles fans qui, il faut le souligner, a lu TOUS les livres de Juliette Benzoni !

C’était ma première rencontre avec Danette dont le surnom est son secret mais naturellement connu de beaucoup. C’est une charmante et adorable personne et nous nous sommes entendues tout de suite. Les trois Benzonettes ont sonné et le portail s’est ouvert après qu’une douce voix ait dit « Entrez ! » Oliver, mon ami au magnifique pelage blanc est venu à notre rencontre pour recevoir de suite nos caresses ! 

Nous sommes entrées pour embrasser avec joie notre chère amie Anne qui, je suis sûre, essaya de cacher son émotion de revoir « les filles des grands chemins » après presque deux mois! Comme des enfants à Noël qui ne peuvent attendre le matin, j’entrais déjà dans ce salon maintenant familier pour aller droit vers notre très chère Juliette ! Qu’y-a-t-il de plus agréable que de revoir des amies chères après un temps qui nous a paru long ? Il y eut des rires dans l’air, des visages radieux, des cadeaux ouverts, des OH, des AH venant de toute part ! Notre Juliette nous disant « Les filles, vous ne devez pas me gâter comme ça » en admirant « Le Blason de France aux trois fleurs de Lys » , cadeau d’Hélène, souriant à Frédérique qui avait ramené ses biscuits préférés de chez FOSSIER et riant de son beau visage à une Mistral qui avait ramené les fameux chocolats suisses de chez « Sprüngli » ! Ce magasin célèbre de Zürich que Juliette mentionne dans « L’anneau d’Atlantide », le dernier livre de sa série Aldo Morosini !

Après cette joyeuse effervescence, nous nous sommes installées et Anne nous proposait déjà un « Pain surprise », rempli de différentes saveurs, suivi d’un superbe Champagne Rosé de Reims. Tout en parlant, mangeant, buvant et riant, nous avons partagé nos dernières nouvelles avec Juliette. Frédérique lui montra quelques-unes de ses dernières créations pour son blog. J’ai été ravie de lui transmettre les salutations de ses fans du monde entier. Même si je l’ai déjà dit auparavant, Juliette Benzoni est profondément touchée par l’amour que ses lecteurs lui portent ! Elle envoie à chacun d’entre vous sa profonde gratitude et un merci venant du fond du cœur.

Elle vient de commencer à écrire le 11ème volet des aventures d’Aldo Morosini, une série qu’elle écrit avec un vif plaisir, nous a-t-elle dit. Elle m’a aussi remis les réponses à mon interview que je lui avais demandée lors de notre dernière visite. J’ai regardé ces feuilles, pensant pour la centième fois, que cela ne pouvait pas être vrai que Juliette Benzoni, ma romancière bien-aimée depuis toujours, ait répondu à mes questions ! Nous étions curieuses de connaître quelle avait été sa réponse à la question douze.

« Si vous pouviez faire ce vœu, lequel de vos personnages fictifs ou quel personnage réel voudriez-vous être pour une journée ? »

Je recommande à tous les lecteurs de Juliette Benzoni, les amis, les critiques, les journalistes et les futurs écrivains d’aller lire ses réponses remarquables ! Timidement j’ai demandé à ma chère Juliette ce qu’elle avait pensé des questions de Mistral ! Elle m’a regardé d’un air que je suis venue à aimer et m’a dit : « Vos questions sont bonnes et vous pouvez m’en demander d’autres quand vous voulez » – souriant à Frédérique elle ajouta qu’elle pouvait évidemment faire de même !

Suite en page 2 =>